Archives du mot-clé Mairie de Nantes

Des expériences concrètes de solidarité avec les migrantEs : à Nantes, une dimension militante novatrice

Les actions en faveur des migrantEs ont une longue histoire à Nantes, mais l’expulsion, à la rentrée 2017 des anciens locaux des Beaux-Arts, a non seulement favorisé une exposition au grand jour d’une situation humanitaire infernale, mais aussi de nouvelles pratiques, de nouveaux réseaux qui sont venus se superposer aux solidarités plus anciennes du tissu associatif.

Centrée au départ sur l’occupation de lieux, la lutte des migrants et de leurs soutiens a vite intégré toutes les dimensions nécessaires à leur installation.

Main de fer contre mains tendues

Trois moments clé ont donné à la lutte une image particulière, mêlant occupations, activités de soutien et expulsions. L’occupation du campus a rendu visible la question et a permis que s’agglomèrent de nouveaux soutiens, dans la jeunesse et les milieux syndicaux. Suite à l’expulsion après un trimestre d’occupation des locaux universitaires de la Censive, un ancien Ehpad était occupé.  Continuer la lecture de Des expériences concrètes de solidarité avec les migrantEs : à Nantes, une dimension militante novatrice 

Expulsés de la rue des Stocks : lettre ouverte au Parti socialiste

réponse du groupe PS.pdf miniatureLe collectif de soutien aux expulsés de la rue des Stocks, dont fait partie le NPA de Nantes, adresse une lettre ouverte au Parti socialiste, au pouvoir à la mairie de Nantes sur l’expulsion du 30 juillet.

Le Collectif, composé des expulsés et d’organisations en soutien, s’était adressé fin août aux socialistes, pour l’interroger sur l’expulsion du 30 juillet, et ses conditions indignes. Stéphane Junique, président du groupe socialiste à la mairie nos a alors envoyé une réponse officielle, à laquelle le collectif répond par cette lettre ouverte.

Monsieur le Président,
C’est avec la plus grande attention que nous avons pris connaissance de votre lettre du 8 septembre dernier.
Vous comprenez notre émotion qui est en fait une indignation, devant la brutalité et l’inhumanité de l’expulsion des occupants du squat de la rue de Docks, et non de cette  » évacuation  » que vous ne dénoncez pas, et ne regrettez pas davantage. Madame le Maire, membre de votre groupe, a même déclaré qu’elle assumait cette expulsion et qu’elle avait veillé à ce qu’elle se passe bien ! Notre indignation ne peut en être que renforcée.

Continuer la lecture de Expulsés de la rue des Stocks : lettre ouverte au Parti socialiste