Répression : appel à manifester samedi 1er novembre

Communiqué du NPA 44, Nantes, le 31 octobre 2014
logo-NPALe NPA 44 appelle à manifester,  samedi 1er novembre, à 14H à Nantes (Préfecture), en hommage à Rémi Fraisse, jeune militant mort en manifestant contre le barrage de Sivens, et contre toutes les répressions.

Ce qui s’est produit au Testet aurait pu se produire à Notre-Dame-des-Landes ou à Nantes le 22 février dernier. Faut-il rappeler les centaines de blessures et les mutilations subies par les manifestant-e-s ces dernières années ? Faut-il rappeler les emprisonnements iniques – dont celui d’Enguerrand Delanous ?

Cette politique des coups de force a abouti à la catastrophe, la mort de Rémi Fraisse. Ce n’est pas une bavure, encore moins un accident. Ce drame était prévisible, logique, au vu de la concentration des forces de l’ordre, et donc de la multiplication des violences policières, depuis septembre sur le site du Testet.

Le gouvernement n’a plus que la police, la répression des mouvements sociaux, pour imposer sa politique anti-sociale et anti-environnementale.

Cazeneuve, chef de la police, ministre de l’intérieur, porte en premier la responsabilité de la mort de Rémi. Il doit démissionner et une commission d’enquête, indépendante et contrôlée par les organisations du mouvement social, doit être mise sur pied pour établir les responsabilités dans le meurtre de Rémi Fraisse.

Plus largement c’est l’ensemble du gouvernement qu’il faut sanctionner dans la rue​ lors des prochaines manifestations et rassemblements en mémoire de Rémi, ainsi que le 15 novembre.

Une réflexion au sujet de « Répression : appel à manifester samedi 1er novembre »

Les commentaires sont fermés.