Archives du mot-clé Philippe Poutou

Lutter à Notre-Dame-des-Landes et contre les GPII, c’est combattre le capitalisme

A l’occasion de la réunion publique avec Philippe Poutou à Nantes le 29 mars 2017, notre camarade Sandra a expliqué pourquoi le NPA est partie prenante de la lutte contre l’aéroport à Notre-Dame-des-Landes, et comment ce combat s’inscrit dans la nécessité de mettre à bas le capitalisme. Voici la transcription de son intervention.

« Contre l’aéroport et le capitalisme, défendons la Zad ». Philippe Poutou, Christine Poupin, et des camarades de Nantes, Rennes, Quimper, Paris, Guéret, Angoulème, Pau, Toulouse… Manifestation contre l’aéroport de Notre-Dames-des Landes le 27 février 2016

Cette campagne est une occasion de plus pour nous de porter les luttes contre les Grands Projets inutiles et imposés et plus particulièrement un des symboles de ces GPII : la lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Car s’il y a bien une bataille politique qui a particulièrement marqué le quinquennat Hollande, épuisé plusieurs Premiers ministres, c’est bien celle de Notre-Dame-des-Landes ! Continuer la lecture de Lutter à Notre-Dame-des-Landes et contre les GPII, c’est combattre le capitalisme 

Salle comble à Nantes avec Philippe Poutou

Salle comble à Nantes ce mercredi 29 mars, les places assises sont vite remplies et le public s’entasse tant bien que mal sur les côtés dans une ambiance brûlante. 350 personnes, dont une grande majorité de jeunes, se sont mobilisées pour écouter Philippe Poutou.

Continuer la lecture de Salle comble à Nantes avec Philippe Poutou 

Présidentielle. Salle comble pour Philippe Poutou à Nantes (Ouest-France)

 

Salle comble pour Philippe Poutou, ce mercredi soir, à Nantes. | Photo Jérôme Fouquet

Salle comble pour Philippe Poutou, ce mercredi soir, à Nantes. | Une majorité de jeunes dans la salle pour écouter le candidat anticapitaliste. |  Philippe Poutou lutte contre le vote utile qui condamne des candidatures comme la sienne. |Jérôme Fouquet

Le candidat du Nouveau parti anticapitaliste était, ce mercredi soir, salle de la Manufacture, pour une réunion publique. Près de 300 personnes s’y pressaient.

Continuer la lecture de Présidentielle. Salle comble pour Philippe Poutou à Nantes (Ouest-France) 

Salle comble à Nantes avec Philippe Poutou

Ce mercredi 29, les militant-e-s du NPA de Nantes n’avaient pas vu assez grand : la grande salle de la Manufacture était archicomble pour la réunion publique avec Philippe Poutou.

Nous avons compté 300 personnes environ, dans cette salle prévue pour 200 : les travées était pleines et l’ambiance (très) chaude, au point que nous avons dû écourter le débat. Qu’à cela ne tienne : rendez-vous jeudi 6 pour celles et ceux qui veulent poursuivre le débat.

Programme de Philippe Poutou pour l’élection présidentielle

Le programme de Philippe Poutou et du NPA pour cette élection est disponible auprès des militant-e-s du NPA, en cliquant sur l’image ci-contre (version PDF)

Sur le site poutou2017.org et ci-dessous, vous trouverez les différentes thématiques de notre programme, ainsi que des réponses aux nombreux questionnaires qui nous sont envoyés.

UN PROGRAMME ANTICAPITALISTE

1. En finir avec le chômage, la précarité, les licenciements

Continuer la lecture de Programme de Philippe Poutou pour l’élection présidentielle 

Philippe Poutou en réunion publique à Nantes mercredi 29 mars

Philippe Poutou, ouvrier et candidat anticapitaliste à l’élection présidentielle, sera à Nantes mercredi 29 mars pour une réunion publique.

Les militant-e-s du NPA 44 vous invitent à venir échanger et discuter des perspectives à construire.

A 20H30 à la Manufacture (boulevard Stalingrad, tram 3 arrêt « Manufacture »)

 l’événement sur Facebook


Ensemble, résister et construire
une alternative anticapitaliste !

Au printemps dernier des millions de jeunes et de travailleur-e-s se sont mobilisés contre « la loi travail et son monde ». L’élection présidentielle est en complet décalage avec cette colère. Elle apparaît de plus en plus comme une farce.

tract à téléchargerPas de sauveur suprême !

Pourtant ce n’est ni l’élection d’un homme providentiel ni le changement de majorité électorale qui pourront balayer cette société d’inégalités et de violence contre les exploité-e-s et les opprimé-e-s. Ce sont nos mobilisations et nos luttes qui pourront réellement l’imposer. Nous défendrons l’idée qu’une autre société est possible, et que pour cela, il faut se représenter soi-même, prendre nos affaires en main, faire de la politique nous-mêmes pour une vraie démocratie.

C’est pourquoi pendant et après cette campagne nous continuerons de défendre et de discuter des mesures d’urgence que nous pensons indispensables pour notre camp social :

  • interdire les licenciements, réduire massivement le temps de travail, socialiser les banques, développer les services publics de l’énergie et des transports, arrêter le nucléaire, arrêter les grands projets inutiles et imposés comme Notre-Dame-des-Landes.
  • lutter contre toutes les formes de racismes et de discriminations en abrogeant toutes les lois racistes et islamophobes et en défendant la liberté de  circulation et d’installation pour les migrant-e-s.
  • Arrêter immédiatement l’État d’urgence, et désarmer la police.

Seules des mesures radicales permettant de s’attaquer réellement aux inégalités pourront lutter efficacement contre le danger mortel que représente le FN !

Construire une alternative anticapitaliste

Que ce soit le FN, les Républicains, le Parti Socialiste ou Macron, l’ensemble de leurs programmes vise  à  réduire toujours plus la part des richesse qui va a la population, aux travailleur-e-s, pour augmenter celle des plus riches. Et Mélenchon ne fait pas exception avec son projet de « protectionnisme solidaire » qui n’indique pas une  remise en cause de la propriété capitaliste.

Pour rompre avec la propriété capitaliste, il faut s’attaquer au lieu du pouvoir réel : les banques, les grands groupes industriels et financiers. Les travailleur-e-s doivent contrôler toute l’économie, puisque ce sont eux qui produisent les richesses.

Préparons-nous dès maintenant à rendre les coups !

Les présidentielles ne vont pas clore une séquence politique mais en ouvrir une nouvelle. Nous devons nous préparer à de nouveaux affrontements avec les classes dominantes qui vont continuer de liquider nos droits, nos acquis et qui pour cela n’hésiteront pas à nous réprimer durement.

Les violences contre Théo, la mort d’Adama Traoré, les répressions contre le mouvement social, montrent que ce système n’a plus à nous offrir que la violence de la matraque et l’odeur des lacrymogènes.

Il faut dès maintenant préparer un mouvement d’ensemble, comme celui que nous avons mené au printemps dernier contre la loi travail. Un mouvement  en rupture avec les institutions et avec le capitalisme.

Les militant-e-s du NPA 44 vous invitent à venir  échanger et discuter des perspectives à construire.

tract en pdf

 

Philippe Poutou doit en être !

Nous ne sommes plus qu’à quelques jours du dépôt officiel des 500 parrainages pour les candidatures à l’élection présidentielle et nous ne sommes toujours pas certains de pouvoir présenter Philippe Poutou, malgré le travail acharné de centaines de militantes et militants qui traversent le pays, et qui ont rencontré environ 10 000 maires.

La loi anti-démocratique sur les parrainages était supposée éliminer les « candidatures folkloriques ». Elle permet pourtant à des groupuscules d’extrême droite comme celui de Cheminade de se présenter, mais elle risque d’empêcher le seul candidat ouvrier d’être présent. Continuer la lecture de Philippe Poutou doit en être ! 

Philippe Poutou à Nantes pour la recherche des signatures

Notre camarade et candidat Philippe Poutou est passé brièvement à Nantes mercredi 1er mars. Le temps d’un conférence de presse, entre son travail à l’usine le matin, et une interview à Paris le lendemain. Echos des articles de Ouest-France et Presse-Océan.
Notre camarade Sandra Cormier a également répondu aux questions sur les recherches de signatures.

Continuer la lecture de Philippe Poutou à Nantes pour la recherche des signatures 

(État d’urgence) Il y a pas mal de militants emmerdés. Aujourd’hui, on ne peut plus séquestrer les patrons tranquillement. Et ça c’est un problème.

Philippe Poutou, ouvrier et porte-parole du NPA dans » On n’est pas couchés » le 25 février 2017