Archives du mot-clé PS

NDDL : un printemps de rassemblements contre le gouvernement

Ce 26 mars, les paysanEs et habitantEs de la Zad de Notre-Dame-des-Landes sont devenus juridiquement expulsables de leurs fermes et logements. Qu’à cela ne tienne : réunis au lendemain de la grande manifestation du 27 février, les comités de soutien de toute la France avaient lancé un appel à manifester les 25 et 26 mars contre le gouvernement et le PS au pouvoir.

Les manifestations se sont voulues ouvertes sur la population. A Notre-Dame-des-Landes, les paysanEs menacéEs d’expulsion tiennent ferme ouverte ; à Nantes on déambule avec humour dans un centre-ville fleuri de banderoles militantes. A Rennes ou Foix (Ariège), c’est autour d’un repas à prix libre que les discussions s’entament. Des prises de parole rappellent les convergences des luttes, comme le soutien alimentaire de la Zad aux migrants de Calais et Nantes. A Blois, on clame « Ni aéroport, ni expulsions, ni référendum » ; à Alençon, on rappelle aux clients du marché que «  Notre-Dame-des-Landes, c’est le symbole de la société consumériste d’aujourd’hui ». A Pontivy (Finistère) on tient le procès public du gouvernement, tandis qu’à Bressuire (Deux-Sèvres), un contre-référendum souligne le déni de démocratie du référendum officiel. Et de prévenir : « expulsions ou pas, référendum ou pas », ils resteront mobilisés.

Le PS au pouvoir faisant la sourde oreille, l’avertissement se devait d’être clair. C’est ainsi que les locaux du PS ont été redécorés : d’affiches pour une réunion avec des zadistes à Lons-le-Saunier (Jura), d’un « avis d’expulsion » à Loche et Tours, tandis qu’à Valence (Drôme) le local a été fermé « pour compensation », l’intérieur recevant un mètre-cube de terre arable.

Des dizaines de manifestations ont eu lieu, preuve de la vivacité d’un mouvement ancré dans la population et sur l’ensemble du territoire. Le « référendum » annoncé n’en sera pas la fin : quelque soit son résultat, nous garderons la Zad !

CorrespondantEs NPA

Élections régionales : carton rouge !

Communiqué du NPA 44. Nantes, le 11 décembre 2015

L’abstention est une fois de plus énorme.

Pour autant, le résultat très élevé de l’abstention ne doit pas masquer le fait politique inquiétant de ce premier tour : la percée dans tout le pays du Front national, qui arrive en tête dans près de la moitié des grandes régions. Continuer la lecture de Élections régionales : carton rouge ! 

Après l’ignoble attentat contre Charlie Hebdo, l’union nationale est un piège

charliehebdo-logo[1]Après l’ignoble attentat contre Charlie Hebdo. L’union nationale est un piège. Unissons-nous pour la démocratie, la solidarité contre le racisme

Continuer la lecture de Après l’ignoble attentat contre Charlie Hebdo, l’union nationale est un piège 

Expulsés de la rue des Stocks : lettre ouverte au Parti socialiste

réponse du groupe PS.pdf miniatureLe collectif de soutien aux expulsés de la rue des Stocks, dont fait partie le NPA de Nantes, adresse une lettre ouverte au Parti socialiste, au pouvoir à la mairie de Nantes sur l’expulsion du 30 juillet.

Le Collectif, composé des expulsés et d’organisations en soutien, s’était adressé fin août aux socialistes, pour l’interroger sur l’expulsion du 30 juillet, et ses conditions indignes. Stéphane Junique, président du groupe socialiste à la mairie nos a alors envoyé une réponse officielle, à laquelle le collectif répond par cette lettre ouverte.

Monsieur le Président,
C’est avec la plus grande attention que nous avons pris connaissance de votre lettre du 8 septembre dernier.
Vous comprenez notre émotion qui est en fait une indignation, devant la brutalité et l’inhumanité de l’expulsion des occupants du squat de la rue de Docks, et non de cette  » évacuation  » que vous ne dénoncez pas, et ne regrettez pas davantage. Madame le Maire, membre de votre groupe, a même déclaré qu’elle assumait cette expulsion et qu’elle avait veillé à ce qu’elle se passe bien ! Notre indignation ne peut en être que renforcée.

Continuer la lecture de Expulsés de la rue des Stocks : lettre ouverte au Parti socialiste 

« Le poing levé », chant de lutte des Seita

Les Seita en lutte contre la fermeture de leur usine portent leur message en manifestations, en slogans, en interpellations, en blocages, en occupations, mais aussi en rap.

Ils rappent le sacrifice de leurs emplois et de leurs famille par Imperial Tobacco, le crime de leurs actionnaires, le silence assourdissant des ministres, la complicité et la corruption du Parti socialiste. Ils rappent leur lutte, leurs actions, leur exigence « de dignité, de justice et d’unité ». Ils rappent en hommage aux six grévistes de la faim, qui ont mis chacun leur santé en danger par solidarité.

Paroles, musique et clip par les salarié-e-s de la Seita.

« A tous les salariés de la Seita Carquefou qui ont lutté pour la sauvegarde de leurs emplois. » Seita Carquefou, octobre 2014
Paroles :
Allez c’est parti
Faut qu’on t’annonce la couleur
Besoin de cracher la colère
Envers la délinquance financière
Tout a commencé
Par un bruit de couloir
Une fuite, une rumeur
Et puis un cri de désespoir

Continuer la lecture de « Le poing levé », chant de lutte des Seita 

8 mars à Nantes : l’éléphant PS pris d’assaut par les féministes

manifestation Nantes 8 mars 2014 droits des femmes éléphant« IVG, droits des trans, PMA : mon corps, mes choix, mes droits » : la manifestation pour les droits des femmes le 8 mars à Nantes était placée sous le signe de la convergence des luttes. Les militantes ont pris d’assaut l’Éléphant PS. Continuer la lecture de 8 mars à Nantes : l’éléphant PS pris d’assaut par les féministes