Archives de catégorie : texte unitaire

Marche de nuit féministe – vendredi 8 mars à Nantes

Les militantes du NPA participeront à la marche féministe (nocturne et non-mixte) vendredi 8 mars à Nantes.
Rendez-vous place du Bouffay à la tombée de la nuit (19H30 ).

Coorganisé par Alternative Libertaire Nantes, Association Bonny Read, Nouveau Parti Anticapitaliste, Solidaires Etudiant-e-s Nantes, SUD Éducation 44, TRANS INTER action, Université Populaire de Nantes

Facebook : https://www.facebook.com/events/149210899337964/

Le 8 mars est la journée traditionnelle de lutte pour les droits des femmes. Aujourd’hui comme depuis sa création en 1917 et même au-delà, il reste vital de lutter pour ces droits, face à un État sexiste et raciste dont les premières victimes sont les femmes racisées et les femmes les plus précaires.

Depuis plusieurs mois, les gilets jaunes dénoncent les inégalités sociales et les privilèges qui n’avantagent que les riches et patrons. Pendant cette mobilisation, des femmes se sont rassemblées en gilet jaune pour exprimer leur engagement dans la lutte, mais aussi rappeler que les femmes sont les plus touchées par ces inégalités.

Le 8 mars, nous prenons la rue pour dire que les femmes et les minorités de genre subissent davantage les inégalités sociales. Les femmes sont encore payées en moyenne 20% de moins que les hommes.

Le 8 mars, nous prenons la rue en non mixité (sans homme cisgenre*) pour rassembler toutes les personnes qui subissent le patriarcat, qui sont dominées chez elles, au travail, qui se font agresser dans la rue, frapper, violer, tuer. Nous prenons la rue pour nous rassembler, car nous sommes en lutte.

Nous prenons la rue pour nous rendre visible et nous faire entendre.

Nous prenons la rue pour exprimer notre solidarité avec toutes celles qui sont les premières exposées aux décisions de ce gouvernement d’hommes blancs, les travailleuses du sexe, les femmes racisées, les femmes victimes de viols.

Nous marcherons de nuit, pour reprendre l’espace public. Trop souvent, les femmes, les gouines, les trans, sont victimes de violences, physiques et verbales dans des espaces pensés par et pour les hommes. Si l’on considère les mesures qui sont prises, on s’aperçoit que le féminisme reste utilisé comme prétexte par le gouvernement pour asseoir sa politique raciste et coloniale. Nous rejetons les réponses répressives du gouvernement contre le harcèlement qui renforcent encore plus les intérêts sécuritaires et racistes de l’État. Nous dénonçons les baisses des subventions aux associations féministes ne partageant pas un point de vue libéral.

Prenons la rue pour dénoncer l’appropriation de nos corps dans l’espace public et l’espace privé, nous sommes ni disponible ni invisible !

Prenons la rue pour lutter contre les violences sexistes racistes, homophobes transphobes putophobes, validistes, capitalistes!

Nous sommes fières, nous sommes féministes, nous sommes radicales et en colère !

LA BASE n°3 – bulletin unitaire anticapitaliste, social et écologiste de Saint-Nazaire

Le numéro 3 de la Base (8 pages), bulletin unitaire anticapitaliste, social et écologiste de Saint-Nazaire, est sorti.

Toujours soutenu par des militant-e-s de la CGT, Solidaires, la France Insoumise, Génération.s, le NPA, le PCF, Attac, le Front Social, le Mouvement pour la Paix, Nuit Debout, des antifascistes, des salarié-e-s, des sans-emplois, des retraité.e.s, des lycéen-ne-s et des étudiant-e-s…

Cliquez sur l’image pour télécharger le numéro complet
ou rendez-vous sur le blog https://labase44.wordpress.com/

Au sommaire :

  • L’édito : David Samzun en campagne… Les avirons sont de sortie !
  • Supplément (4 pages) Gilets Jaunes : que veulent-ils ?
  • Referendum et démocratie
  • Des luttes et des convergences pour gagner
  • Morceau d’histoire :
    • De 1914 à la veille de 36
    • François Blancho (1893-1972)
  • Point de vue : L’usine élévatoire, hôtel de luxe

 

La Base n°1 – bulletin unitaire de Saint-Nazaire

A la suite du Forum Social du 13 mai et de la Marée populaire du 26 mai dernier, ce bulletin unitaire est lancé à l’initiative de militant-e-s politiques, syndicalistes et associatifs qui souhaitent – sans renoncer à leurs identités – dépasser les clivages, partager leurs expériences et leurs idées pour combattre ensemble le gouvernement. Nous avons commencé à le faire depuis plusieurs mois et nous voulons aller plus loin avec LA BASE.

Lire en La Base n°1 en PDF

POURQUOI UNE NOUVELLE PUBLICATION ?

Continuer la lecture de La Base n°1 – bulletin unitaire de Saint-Nazaire

La ZAD vit et vivra. Poursuivons notre soutien les 29 et 30 septembre à NDDL

Communiqué de presse collectif signé par : Attac, CANVA, Droit au Logement, Ensemble, Halem, MIRAMAP, NPA, Union Syndicale Solidaires.
le 17 septembre 2018

La très belle victoire collective qu’a représentée l’abandon du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes a été obtenue par un mouvement offensif et massif.

Nous, organisations signataires, avons tout au long de cette lutte soutenu le refus de la bétonisation et du réchauffement climatique, la défense des terres nourricières et la bio-diversité, les expérimentations d’une économie non-marchande, solidaire dans le partage des compétences et des fruits du travail collectif.

Immédiatement après l’annonce de l’abandon, la volonté revancharde de l’État s’est manifestée par une agression militaire massive inouïe, en particulier sur les habitats, les jardins, pour obtenir, non pas comme invoqué le « retour à l’État de droit » mais la disparition pure et simple de tout ce que la ZAD a représenté d’espoir. Face aux menaces, il faut impérativement empêcher de nouvelles expulsions/destructions. Le dépôt avant l’été de projets soigneusement imbriqués et la signature d’un premier lot de conventions précaires a limité les dégâts et permis provisoirement le maintien de lieux de vie et d’activités.

Un Comité de pilotage début octobre se prononcera sur des renouvellements de conventions et prendra position sur des projets non encore examinés. C’est plus que jamais le moment de réaffirmer que les terres libérées par l’abandon, qui excitent tant de convoitises obsédées par un productivisme destructeur, doivent continuer à être prises en charge par des entités collectives diverses.

Nous soutenons la volonté du mouvement de défendre « le bocage et ses mondes », une culture paysanne en prise avec l’expérience des naturalistes en lutte, l’usage partagé des espaces boisés, la possibilité d’habitats auto-construits de très faible emprise écologique et plus généralement de mode de vie plus solidaires et moins destructeurs.

Face au gouvernement et au nouveau Copil, nous appelons nos adhérent·e· et sympathisant·e·s à participer massivement au rassemblement « Terres Communes » des 29 et 30 septembre sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes.

Et pour faire suite aux mobilisations de la journée du 8 septembre « Dans nos rues pour le climat », nous appelons les citoyennes et les citoyens à faire des 29 et 30 septembre une nouvelle journée de mobilisation pour le climat, pour la préservation des terres agricoles et pour la pérennité des différents projets sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes.

Plus d’infos (appel et le programme) sur  : https://zad.nadir.org/spip.php?article6048

Contacts : reclaimthezad@riseup.net

Organisations signataires :
Attac ; CANVA ; Droit au Logement ; Ensemble ; Halem ; MIRAMAP ; NPA ; Union Syndicale Solidaires

LOI « ASILE ET IMMIGRATION » : à propos du vote de Mme Dufeu Schubert

COMMUNIQUE DE PRESSE du 09/08/18 du Collectif « Uni-e-s Contre une Immigration Jetable » de la région nazairienne

La loi Asile-Immigration vient d’être définitivement adoptée à l’Assemblée Nationale le 1er août 2018.

A cette occasion, la position de Madame Audrey DUFEU SCHUBERT, députée de la circonscription, nous est enfin connue.

Mme Dufeu Schubert a voté POUR, POUR une loi qui aggrave la politique gouvernementale de migrations, politique que nous dénonçons, à l’instar des centaines d’associations et collectifs réunis dans les États Généraux des Migrations, experts de la question des migrations.

Madame la députée a donc pris clairement position, sans doute convaincue par les arguments du Ministre de l’Intérieur Gérard Collomb sur la priorité à donner aux contrôles et au fichage aux mépris du droit, droit d’asile et droits humains, par différentes dispositions telles :

  • L’allongement de la durée de la rétention administrative jusqu’à 90 jours y compris pour les familles accompagnées d’enfants mineurs,
  • Jusqu’à quatre jours laissés au juge des libertés et de la détention pour intervenir après un placement en centre de rétention,
  • La réduction du délai pour déposer une demande d’asile,
  • L’absence de recours suspensif pour les personnes originaires d’un pays dit « sûr » qui demandent l’asile, pour celles qui demandent un réexamen ou qui sont considérées comme présentant un trouble grave à l’ordre public,
  • La systématisation des mesures de bannissement et la multiplication de mesures de surveillance à l’encontre des personnes étrangères,
  • La banalisation des audiences par visio-conférence,
  • La complexification de la procédure de reconnaissance de filiation et le durcissement de l’accès à un titre de séjour pour les parents d’enfants français,
  • Le durcissement sans précédent de l’accès à la nationalité française pour les jeunes né·e·s à Mayotte,
  • Le fichage des mineur·e·s isolé·e·s étranger.e.s,
  • La possibilité pour les préfectures de passer outre les avis médicaux dans le cadre de la procédure de régularisation pour raisons de santé.

Pour le Collectif UCIJ, la politique concernant les migrations ne peut se résoudre à des chiffres car derrière les chiffres, ce sont des êtres humains, des femmes, des hommes, des enfants !

Seule une politique ambitieuse et généreuse d’Accueil et de Solidarité est efficace pour répondre aux enjeux d’aujourd’hui et de demain.

Le collectif « Uni⋅e⋅s Contre l’Immigration Jetable » région nazairienne composé de
Citoyennes, Citoyens et organisations :

Artisans du Monde, ATTAC, CCFD, Comité Solidarité-Palestine, Collectif de Soutien aux Personnes Sans-Papiers, EELV, FCPE, Femmes Solidaires, Fraternité protestante, FSU, LDH, LO, Mouvement de la Paix, MRAP, NPA, Pastorale des Migrants, PCF, PG

Marée populaire et vague de grèves contre Macron : le 26 mai dans la rue et après on continue

Les militant-e-s du NPA de Nantes et Saint Nazaire appellent à manifester ce samedi 26 mai à Nantes et Saint-Nazaire, pour une « Marée populaire » contre le gouvernement et le patronat.

A Nantes au Miroir d’eau (Château des Ducs) 13H pique-nique et à 14H30 manifestation à l’appel de ATTAC 44, Alternatiba Nantes, Alternative libertaire Nantes, CGT 44, comité 5 mai Nantes, collectif Santé 44, Collectif STOP CETA 44, comité Bure Nantais, DAL 44, EELV 44, Ensemble 44, France Insoumise 44, FSU 44, Gauche Démocratique et Sociale 44, GIGNV , Génération.s 44, Jeunes Générations 44, Jeunes France Insoumise 44, NPA 44, PCF 44,Place au peuple 44, Solidaires 44, SGL 44, Sortir du nucléaire Pays Nantais, Union Démocratique Bretonne, UNEF Nantes. Tract en PDF (Facebook : https://www.facebook.com/events/442284296219016/)

A Saint-Nazaire place de l’Amérique Latine : 13H pique-nique, 15H « manifestive » à l’appel de Attac, CGT, Solidaires, PCF, FI, NPA, Générations, EELV, Afsan…
(Facebook : https://www.facebook.com/events/409950709474196/) Continuer la lecture de Marée populaire et vague de grèves contre Macron : le 26 mai dans la rue et après on continue

Non à la casse du service public ferroviaire ! Pour la défense et le développement de tous les services publics !

Nous reprenons en Loire-Atlantique la tribune unitaire, en défense des services publics et en soutien à la grève des cheminot-es, signée par 12 organisations de gauche.

Le mouvement unitaire du 22 mars a constitué un beau premier succès en défense du service public. En réponse, le gouvernement apporte pour seule perspective la casse de la SNCF. Elle s’accompagne d’une attaque frontale contre les cheminot-es, la préparation de la privatisation de l’entreprise publique via la mise en concurrence et la fermeture programmée de milliers de kilomètres de voies ferrées. Continuer la lecture de Non à la casse du service public ferroviaire ! Pour la défense et le développement de tous les services publics !

Le 31 mars à Nantes : contre toutes les expulsions, expulsons le gouvernement !

Les militantEs du NPA de Nantes appellent à rejoindre la manifestation unitaire du 31 mars à Nantes contre toutes les expulsions : les expulsions locatives, les expulsions des migrantEs et exiléEs, les expulsions annoncées des habitantEs de la Zad de Notre-Dame-des-Landes.

Cette convergence de trois mouvements est utile et nécessaire, car c’est de notre unité (donc de notre diversité) que naîtront nos victoires.

Parce que nous affirmons que chacunE a droit à un logement, que chacunE a droit à une place dans notre société, que chacunE a le droit de choisir sa vie.

Parce que le capitalisme et l’Etat français ne supportent que ce qui lui est utile – des locataires qui payent – des migrantEs qui travaillent au noir – des agriculteurs au service de l’agrobusiness plutôt que des paysans alternatifs, nous refuserons leurs expulsions !

Nous réclamerons au contraire l’expulsion de ce gouvernement répressif, qui ne défend que les propriétaires et les populations qu’il choisit.

Continuer la lecture de Le 31 mars à Nantes : contre toutes les expulsions, expulsons le gouvernement !