Archives du mot-clé immigration

LOI « ASILE ET IMMIGRATION » : à propos du vote de Mme Dufeu Schubert

COMMUNIQUE DE PRESSE du 09/08/18 du Collectif « Uni-e-s Contre une Immigration Jetable » de la région nazairienne

La loi Asile-Immigration vient d’être définitivement adoptée à l’Assemblée Nationale le 1er août 2018.

A cette occasion, la position de Madame Audrey DUFEU SCHUBERT, députée de la circonscription, nous est enfin connue.

Mme Dufeu Schubert a voté POUR, POUR une loi qui aggrave la politique gouvernementale de migrations, politique que nous dénonçons, à l’instar des centaines d’associations et collectifs réunis dans les États Généraux des Migrations, experts de la question des migrations.

Madame la députée a donc pris clairement position, sans doute convaincue par les arguments du Ministre de l’Intérieur Gérard Collomb sur la priorité à donner aux contrôles et au fichage aux mépris du droit, droit d’asile et droits humains, par différentes dispositions telles :

  • L’allongement de la durée de la rétention administrative jusqu’à 90 jours y compris pour les familles accompagnées d’enfants mineurs,
  • Jusqu’à quatre jours laissés au juge des libertés et de la détention pour intervenir après un placement en centre de rétention,
  • La réduction du délai pour déposer une demande d’asile,
  • L’absence de recours suspensif pour les personnes originaires d’un pays dit « sûr » qui demandent l’asile, pour celles qui demandent un réexamen ou qui sont considérées comme présentant un trouble grave à l’ordre public,
  • La systématisation des mesures de bannissement et la multiplication de mesures de surveillance à l’encontre des personnes étrangères,
  • La banalisation des audiences par visio-conférence,
  • La complexification de la procédure de reconnaissance de filiation et le durcissement de l’accès à un titre de séjour pour les parents d’enfants français,
  • Le durcissement sans précédent de l’accès à la nationalité française pour les jeunes né·e·s à Mayotte,
  • Le fichage des mineur·e·s isolé·e·s étranger.e.s,
  • La possibilité pour les préfectures de passer outre les avis médicaux dans le cadre de la procédure de régularisation pour raisons de santé.

Pour le Collectif UCIJ, la politique concernant les migrations ne peut se résoudre à des chiffres car derrière les chiffres, ce sont des êtres humains, des femmes, des hommes, des enfants !

Seule une politique ambitieuse et généreuse d’Accueil et de Solidarité est efficace pour répondre aux enjeux d’aujourd’hui et de demain.

Le collectif « Uni⋅e⋅s Contre l’Immigration Jetable » région nazairienne composé de
Citoyennes, Citoyens et organisations :

Artisans du Monde, ATTAC, CCFD, Comité Solidarité-Palestine, Collectif de Soutien aux Personnes Sans-Papiers, EELV, FCPE, Femmes Solidaires, Fraternité protestante, FSU, LDH, LO, Mouvement de la Paix, MRAP, NPA, Pastorale des Migrants, PCF, PG

A Nantes le 31 mars : toutEs ensemble contre les expulsions !

Ne nous laissons pas diviser !

Tout comme ses prédécesseurs le gouvernement Macron déploie toute son énergie pour nous diviser. Opposer nos intérêts, nos combats… La séquence sociale actuelle est un cas d’école de cette politique de division orchestrée… comme si les régressions des uns allait bénéficier aux autres… alors qu’en réalité elles nous feront toutEs reculer.

C’est pourquoi nous ne pouvons que nous réjouir des initiatives décidées aujourd’hui qui s’inscrivent dans la convergence contre toutEs les expul­sions, qu’ils s’agissent des expulsions des migrantEs, des expulsions de précaires de leur logement, des expulsions annoncées des habitantEs de la Zad de Notre-Dame-des-Landes.

Cette convergence de trois mouvements est utile et nécessaire, car c’est de notre unité et donc de notre diversité, que naîtront nos victoires. Continuer la lecture de A Nantes le 31 mars : toutEs ensemble contre les expulsions ! 

Le 31 mars à Nantes : contre toutes les expulsions, expulsons le gouvernement !

Les militantEs du NPA de Nantes appellent à rejoindre la manifestation unitaire du 31 mars à Nantes contre toutes les expulsions : les expulsions locatives, les expulsions des migrantEs et exiléEs, les expulsions annoncées des habitantEs de la Zad de Notre-Dame-des-Landes.

Cette convergence de trois mouvements est utile et nécessaire, car c’est de notre unité (donc de notre diversité) que naîtront nos victoires.

Parce que nous affirmons que chacunE a droit à un logement, que chacunE a droit à une place dans notre société, que chacunE a le droit de choisir sa vie.

Parce que le capitalisme et l’Etat français ne supportent que ce qui lui est utile – des locataires qui payent – des migrantEs qui travaillent au noir – des agriculteurs au service de l’agrobusiness plutôt que des paysans alternatifs, nous refuserons leurs expulsions !

Nous réclamerons au contraire l’expulsion de ce gouvernement répressif, qui ne défend que les propriétaires et les populations qu’il choisit.

Continuer la lecture de Le 31 mars à Nantes : contre toutes les expulsions, expulsons le gouvernement ! 

Expulsions des migrants à Nantes : aucun être humain n’est illégal !

Communiqué du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) de Nantes

Nantes, le 7 mars 2018

Ce matin l’évacuation des migrants a eu lieu sur le campus. Cette expulsion demandée par la présidence d’université crée une catastrophe humanitaire en mettant près de 150 personnes à la rue.

Le mépris affiché par les autorités universitaires lors de la dernière rencontre avec les syndicats des personnels du campus, le refus de rencontrer une délégation de migrants pour sortir de l’impasse annonçaient ce dénouement.

Le NPA de Nantes dénonce avec véhémence cette politique de la présidence, qui malgré une neutralité affichée, suit les pires orientations de l’actuel gouvernement. Ce geste laissera ouverte une fracture dans la communauté universitaire pour un long moment.

De même le NPA appelle à soutenir sur le plan matériel nos frères et nos sœurs migrants, et à une réaction ferme, visible et conjointe des forces de gauche et des syndicats. Des initiatives sont en construction avec ces forces, il faudra les renforcer car aucun être humain n’est illégal !

De la Guinée à Nantes : le parcours d’un résistant

A Nantes, le bâtiment Censive de l’université est occupé pour abriter de jeunes sans-papiers.
Voici le récit poignant de Mohammed, jeune Guinéen de 16 ans, installé depuis le 15 novembre avec des dizaines d’autres sans-papiers, à l’Université de Nantes, où des étudiantEs et militantEs soutenant les migrantEs occupent les bâtiments universitaires de la Censive et du Château du Tertre. Un témoignage d’une lucidité saisissante, qui jette une lumière crue sur les conditions de la migration ordinaire.

Pourquoi as-tu voulu quitter ton pays ?

J’aurais été au chômage, là-bas les diplômes ne sont pas considérés, les gens qui ont du travail sont ceux qui donnent de l’argent pour ça. C’est du donnant donnant : si tu ne donnes pas d’argent, tu n’as pas de travail. C’est comme cela dans toute la Guinée, quel que soit le système politique si tu veux entrer dans les bureaux tu dois donner de l’argent du coup seuls ceux qui en ont peuvent avoir un travail.

Tu es donc parti pour le Mali …

Continuer la lecture de De la Guinée à Nantes : le parcours d’un résistant 

Non au fascisme, oui à la solidarité avec les migrants !

Des fascistes se sont attaqué le 3 décembre aux sans-papiers réfugiés à l’université. Communiqué de presse du collectif nantais contre l’extrême-droite, dont le NPA est membre.

Dans la nuit du dimanche 3 au lundi 4 décembre puis dans celle du lundi 4 au mardi 5 les locaux universitaires où se sont abrités des mineurs isolés étrangers et leurs soutiens ont subi l’intrusion puis l’attaque d’un groupe de personnes violentes et racistes c’est-à-dire fascistes se baptisant « Front Anti Collabo ». Continuer la lecture de Non au fascisme, oui à la solidarité avec les migrants ! 

Et maintenant, on fait quoi ?

Témoignage d'un militant du NPA dans la lutte d'occupation des locaux de l'université de Nantes par les jeunes migrant.e.s.
Vendredi 1er décembre, froid hivernal.
En rentrant dans le bâtiment occupé, la chaleur vous accueille, le froid dehors rappelle pourquoi il faut se battre, ces jeunes ne doivent pas passer l’hiver dehors.
À 10h30 le président de l’université, Olivier Laboux, est entré dans la « zone occupée », accompagné de son équipe de conseillers. Ils visitent les salles, vérifient l’état des lieux et entrent dans la cuisine, alors que les jeunes et étudiants prennent encore leur petit déjeuner.

Continuer la lecture de Et maintenant, on fait quoi ? 

Solidarité avec les jeunes réfugié.e.s à Nantes !

Communiqué de presse du NPA, Nantes, Mardi 28 novembre 2017

Après plusieurs jours d’occupation d’un bâtiment en faculté de sciences humaines afin de loger les mineurs isolé.e.s de Nantes, contraint.e.s de dormir dans la rue, des étudiant.e.s et militant.e.s s’organisent avec les jeunes réfugié.e.s.  Continuer la lecture de Solidarité avec les jeunes réfugié.e.s à Nantes ! 

L’occupation s’étend, on s’offre le Château du Tertre

Témoignage d'un militant du NPA dans la lutte d'occupation des locaux de l'université de Nantes par les jeunes migrant.e.s.

 

« À nous la vie de Château »  Banderole flanquée sur le fronton du Château.

Lundi 27 novembre, 19h30 , Château du Tertre.

 

Le hall est plein, à l’extérieur les gens se pressent, s’agglutinent à la porte d’entrée. Une militante annonce qu’on doit rentrer dans le Château pour assister à la conférence. Les derniers étudiants et curieux finissent leur cigarette. À l’intérieur, une pétition fini de tourner, on discute, on s’empare du sujet et on s’indigne. 
Des professeurs sur le côté, des migrants dans la salle, au milieu des étudiants, syndicalistes et militants divers.  Continuer la lecture de L’occupation s’étend, on s’offre le Château du Tertre