« Le poing levé », chant de lutte des Seita

Les Seita en lutte contre la fermeture de leur usine portent leur message en manifestations, en slogans, en interpellations, en blocages, en occupations, mais aussi en rap.

Ils rappent le sacrifice de leurs emplois et de leurs famille par Imperial Tobacco, le crime de leurs actionnaires, le silence assourdissant des ministres, la complicité et la corruption du Parti socialiste. Ils rappent leur lutte, leurs actions, leur exigence « de dignité, de justice et d’unité ». Ils rappent en hommage aux six grévistes de la faim, qui ont mis chacun leur santé en danger par solidarité.

Paroles, musique et clip par les salarié-e-s de la Seita.

« A tous les salariés de la Seita Carquefou qui ont lutté pour la sauvegarde de leurs emplois. » Seita Carquefou, octobre 2014
Paroles :
Allez c’est parti
Faut qu’on t’annonce la couleur
Besoin de cracher la colère
Envers la délinquance financière
Tout a commencé
Par un bruit de couloir
Une fuite, une rumeur
Et puis un cri de désespoir

– 2013
1 milliard de bénéfice
L’entreprise est au beau fixe
Alison nous félicite
Hypocrite
Son discours est implicite
Car depuis 2008
Elle connaissait le sort du site
– 2014
La nouvelle tombe c’est officiel
Notre usine mise à mort
Et volontaire est l’homicide
Les actionnaires tirent les ficelles
Et pour le diable ils officient
Pas de retour de nos ministres
Sur l’envoi de nos missives
– 1400
C’est le nombre d’innocents
D’hommes et femmes que l’on efface
Du registre d’Imperial
– 1400 familles en péril,
touchées par un système
Où ne compte que le sort des riches
Refrain :
Tous le poing levé
Contre la délinquance financière
Gangsters de la bourse
Et corruption des plus hautes sphères
Tous le poing levé
Tous le poing levé
Car Impérial Tobacco
nous a braqué
Tous le poing levé
Contre un P.S. qui nous délaisse
Complices dans leur silence
Corrompus par la finance
Tous le poing levé
Tous le poing levé
Car Impérial Tobacco
veut nous virer
-Depuis 6 mois
La lutte est mise en place
Envers une direction
Qui nous méprise et tire dans le tas
– Ça Marche au petit chantage
Entre cigares et dix ans d’âge
En guise de mise en garde
Faudra- t-il une prise d’otage
– Tant d’inquiétudes
De doutes nous interpellent
Aucun dialogue, aucune date officielle
Alors on s’invite dans les bureaux de la D.L
– Pas de réponse à nos questions
On fait grimper les décibels
On se doit de réagir
Face à leur insolence
En créant la C.I.S
Nous sortirons de notre silence
– On se lance
Dans des actions raisonnées
Même si parfois la colère
Pousserait à commettre des actes isolés
-On multiplie
Les manifestations
De Nantes à Paris
En passant par le Mans
-IMPERIAL TOBACCO
Est au même titre que l’armement
Un puissant lobby
Qui vérole le parlement
Refrain :
Tous le poing levé
Contre la délinquance financière
Gangsters de la bourse
Et corruption des plus hautes sphères
-Tous le poing levé
Tous le poing levé
Car Impérial Tobacco
nous a braqué
-Tous le poing levé
Contre un P.S qui nous délaisse
Complices dans leur silence
Corrompus par la finance
-Tous le poing levé
Tous le poing levé
Car Impérial Tobacco
veut nous virer
-Peu d’avancées sur les négos
La colère monte fait des dégâts
Ils nous prennent pour des débiles
Les fournitures on déballe
– Écrasés comme des mégots
Ça laisse des traces indélébiles
Tous le poing levé
Tous le poing levé
-Le mal être explose
Laissant des traces intelligibles
On refuse les C.S
Pendant 7 jours on squatte l’usine
Voici un semestre
Que notre lutte est sans issue
Tous le poing levé
Tous le poing levé
-Dans un excès de détresse
On vise une action extrême
Une grève de la faim
En sera le thème
– Big up
à nos grévistes de la faim
Tous le poing levé
Tous le poing levé
Ils ont soif de dignité de justice et d’unité
Ils ont soif de dignité de justice et d’unité
Tous le poing levé
Tous le poing levé
On a soif de dignité de justice et d’unité
On a soif de dignité de justice et d’unité
– Tony Fred Michael
Fatalah Francis Christelle
Article 35. de la Constitution des Droits de l’Homme :  » Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs. »
 

Une réflexion au sujet de « « Le poing levé », chant de lutte des Seita »

Les commentaires sont fermés.