Valls à Saint-Nazaire : la coupe est pleine !

Le 2 décembre, le Premier Ministre vient à Saint-Nazaire et Nantes. Un rassemblement est organisé.

Le pays s’enfonce dans la crise avec son cortège de misère, de chômage, de précarité, de violentes divisions. Les gouvernements successifs poursuivent le même but dans le cadre des traités européens et du FMI : austérité, compétitivité par la baisse du coût du travail (montage exotique et embauche de travailleurs détachés comme à STX et à Alstom), reculs sociaux, coupes claires dans les dépenses publiques.

Le 2 décembre, le Premier Ministre vient à Saint-Nazaire et Nantes. A coup de milliards payés sur les fonds publics en faveur du patronat, des actionnaires du CAC 40, il est l’artisan d’une austérité payée par les salariés, les privés d’emploi et les retraités.

Des résistances, des luttes, se mènent déjà contre les conséquences de cette politique.

A St Nazaire, région toujours ouvrière (17 034 entreprises sur le bassin d’emploi, croissance en hausse), comme ailleurs, l’écononomie au service de l’austérité développe toujours plus le chômage (28 555 demandeurs d’emploi en mars 2014, plus de 10%, +18% depuis 2012)Sur les 2 milliards d’investissement pour l’ensemble du projet éolien en mer pour St Nazaire, combien ira aux salariés ?

Avec 0 embauche locale et celle de 300 salariés détachés sous payés par Alstom, ce seront les actionnaires qui seront servis.

Qu’a fait le gouvernement Valls face aux licenciements à la SEITA, à ABRF, à La Sofreba de St Nazaire, à STX de Lorient, …?

Qui est responsable de l’abandon des ferries ?

De la baisse de 35 à 18 millions du budget d’investissement de la commune ?

Le 2 décembre à 8h30, aux portes du Port Autonome accès de l’Alstom quai de Montoir nous viendrons , salarié-e-s, précaires, privé-e-s d’emploi, citoyens et citoyennes, pour dire NON A L’AUSTÉRITÉ.

Collectif 3A "Alternative A l'Austérité" 
(NPA 44, PG 44, membres du PCF) avec le soutien de l'UD CGT 44 et de la FSU 44)

2 réflexions au sujet de « Valls à Saint-Nazaire : la coupe est pleine ! »

Les commentaires sont fermés.