Réseau Éducation Prioritaire : les enfants pauvres vont-ils payer la crise ?

faujour école inégaleL’Inspection Académique veut retirer sept écoles de Loire-Atlantique du Réseau Éducation Prioritaire. Avec ce gouvernement, les enfants pauvres paieront la crise.
Le NPA, avec Saint-Herblain A Gauche Toute, appelle à participer au rassemblement qui aura lieu le 3 décembre à 15H devant le Rectorat de Nantes.
Communiqué de presse 
St Herblain A Gauche Toute - St Ervlan A Gleiz Penn da Benn, le  30 novembre 2014 http://stherblainagauchetoute.fr

Les membres de St Herblain à Gauche Toute – St Ervlan A Gleiz Penn da Benn dénoncent le projet de l’inspection académique de retirer l’école de l’Angevinière du Réseau Education Prioritaire, comme 7 autres école du département (3 à St Nazaire et 4 à Nantes).

Alors que la ministre de l’Education, le président de la République et le 1er ministre ne cessent d’affirmer que l’Education et en particulier la lutte contre l’échec scolaire est sa priorité, il retire du Réseau Education Prioritaire des centaines d’écoles en France.

En Loire-Atlantique c’est 1465 élèves, répartis sur 8 écoles, dans 63 classes de travail, qui vont payer ce choix gouvernemental, alors que notre école est marquée par une forte corrélation entre échec scolaire et origine sociale défavorisée.

Au lieu de s’engager dans une réforme courageuse pour éviter que 150 000 élèves sortent du système scolaire sans diplôme ni formation, il choisit de faire des économies sur les établissements les plus exposés.

Ce choix dicté par la politique d’austérité annoncée par le gouvernement et « les milliards d’économie » sur le dos des besoins sociaux au profit profit des membres du Medef, de quelques très riches dirigeants financiers ou de multinationales.
Il s’agit de justice sociale : donner plus à ceux qui ont moins et aider notre école à réduire ses insupportables inégalités.

Nous apportons tout notre soutien aux enseignants et parents dans leur lutte contre cette mesure inique et appelons à participer au rassemblement qui aura lieu le 3 décembre à 15h devant le rectorat de Nantes.

Une réflexion au sujet de « Réseau Éducation Prioritaire : les enfants pauvres vont-ils payer la crise ? »

Les commentaires sont fermés.