Archives du mot-clé éducation

 Contre Macron et son monde, construisons les luttes et les convergences

Les « conclusions » du grand blabla de Macron sont prévues pour le mois d’avril. Mais on sait déjà qu’elles ne répondront en rien à nos exigences démocratiques, de justices sociales et climatiques. Les mobilisations sociales, des Gilets Jaunes et pour le climat sont plus que jamais nécessaires.

Ce gouvernement libéral se fout de nos conditions de vie, de travail ou de chômage subi, d’étude ou de la situation des retraité·e·s. On a pu le voir dans le cas de l’usine Blanquefort, où un Plan de « Sauvegarde » de l’Emploi va licencier 870 personnes. Alors que Ford fait des profits, l’Etat refuse d’imposer quoi que ce soit à la multinationale, et de réquisitionner l’usine pour réindustrialiser le site sous contrôle des salarié·e·s. Les propositions de LREM, parti au pouvoir, ne feront qu’aggraver notre situation : casser les retraites, privatiser Aéroports de Paris, casser la formation des enseignant·e·s, supprimer des postes dans les services publics…

Le gouvernement n’a qu’une seule réponse : la répression

Depuis de nombreuses années le mouvement social, comme les quartiers populaires, subit de plus en plus fortement la répression policière et judiciaire. A la crise politique déclenchée par le mouvement des Gilets Jaunes, plutôt que de répondre aux revendications de justices fiscales (à commencer par le rétablissement de l’ISF et la fin de la TVA), le gouvernement a préféré accentuer encore la répression. On compte des centaines de blessé·e·s et des dizaines de mutilé·e·s, dont plusieurs journalistes. La loi dite « anti-casseur » proposée par la droite et soutenue par le gouvernement, est une loi liberticide qui est décriée jusque dans les propres rangs des député·e·s de la majorité, et qui va encore réduire nos moyens de manifester, de contester, de revendiquer.

Faisons converger nos colères

Mais des résistances existent, partout. C’est notamment le cas des enseignant·e·s en Loire-Atlantique en mobilisation depuis 15 jours contre les réformes du bac, du lycée, Parcoursup et la loi « pour une école de la confiance ». C’est un mouvement auto-organisé en Assemblé Générale, ou les salarié·e·s en lutte décident de leurs moyens d’actions. Et ce mouvement est pensé avec les usagers, élèves et parents d’élève, directement touché·e·s par les réformes.

Ça bouge aussi dans la santé, contre les politiques d’austérité qui touchent aussi bien les personnels que les malades. Plusieurs Ehpad et hôpitaux psychiatriques notamment sont en lutte. Ce 21 mars sera l’occasion d’un printemps de la psychiatrie avec une grande mobilisation sur Paris.

Un mouvement d’ensemble pour prendre nos affaires en main

D’autres luttes sociales existent. Elles sont à mettre en lien avec les luttes démocratiques, écologistes, féministes, antiracistes, … Car c’est toutes et tous ensemble que nous pourrons bâtir un monde plus juste, où la solidarité supplante les rapports de domination et la course aux profits. Cette seule journée de grève du 19 mars ne suffira pas. Mais elle peut être un premier point d’appui. Contre Macron et son monde nous devons nous réunir, rassembler dans nos quartiers et nos entreprises, nos associations et nos syndicats, avec les Gilets Jaunes, pour discuter et nous organiser, préparer la lutte et gagner !

Après l’arsenal sécuritaire, la morale à l’école !

Communiqué du NPA. Montreuil, le 22 janvier 2015
charliehebdo-logo[1]Ce jeudi 22 janvier, Najat Vallaud-Belkacem, a annoncé une série de mesures pour marquer « l’engagement résolu à former les futurs citoyens aux valeurs de la République« .

Ces annonces viennent après une intense campagne médiatique montant en épingle des « incidents » survenus au moment de la minute de silence imposée par le gouvernement dans tous les établissements scolaires à la suite des assassinats perpétrés au siège de Charlie Hebdo et dans l’hypermarché casher de la porte de Vincennes. Quarante élèves ont même été dénoncés à la police. Continuer la lecture de Après l’arsenal sécuritaire, la morale à l’école ! 

Réseau Éducation Prioritaire : les enfants pauvres vont-ils payer la crise ?

faujour école inégaleL’Inspection Académique veut retirer sept écoles de Loire-Atlantique du Réseau Éducation Prioritaire. Avec ce gouvernement, les enfants pauvres paieront la crise.
Le NPA, avec Saint-Herblain A Gauche Toute, appelle à participer au rassemblement qui aura lieu le 3 décembre à 15H devant le Rectorat de Nantes.
Communiqué de presse 
St Herblain A Gauche Toute - St Ervlan A Gleiz Penn da Benn, le  30 novembre 2014 http://stherblainagauchetoute.fr

Les membres de St Herblain à Gauche Toute – St Ervlan A Gleiz Penn da Benn dénoncent le projet de l’inspection académique de retirer l’école de l’Angevinière du Réseau Education Prioritaire, comme 7 autres école du département (3 à St Nazaire et 4 à Nantes). Continuer la lecture de Réseau Éducation Prioritaire : les enfants pauvres vont-ils payer la crise ?