Archives pour la catégorie libre expression

« Être de gauche, c’est arrêter de mépriser les ouvriers » (Karl, docker à Saint-Nazaire)

Être de gauche, c’est arrêter de mépriser les ouvriers, de les trouver sales et encombrants quand ils sortent dans la rue. Ce sont eux qui font la richesse de la France !

Certains politiques, comme Olivier Besancenot ou Philippe Poutou, parlent de nous avec respect. Eux connaissent le travail. Les autres ne sont pas fatigués. Forcément, dormir à l’Assemblée nationale ou au Sénat, c’est facile. On peut faire ça jusqu’à 80 ans sans problèmes. Quand on n’a jamais mis les pieds dans une usine, sauf cinq minutes pour se laver les mains, que sait-on ? Ceux qui sont au pouvoir ne savent pas ce que c’est de s’user le corps à cravacher toute une journée, par tous les temps(…)

Les gens sont en colère. Ils n’en peuvent plus d’être pris pour des imbéciles, pour des moins-que-rien. Un jour, on va se retrouver avec l’extrême-droite, à cause de leur mépris. Et on accusera encore les Français de base, les ouvriers, en les traitant d’abrutis.

Karl Montagne, 52 ans, docker à Saint-Nazaire, cité par Bastamag dans sa série #imaginelagauche.

A lire aussi : Être docker, à l’heure de la mondialisation des produits toxiques , par Nolwenn Weiler

 

Nantes, ville amie des enfants ? Les mineurs isolés étrangers à la rencontre des nantais

Nantes, ville amie des enfants ?
Nantes, ville amie des enfants ?

Ce dimanche 20 novembre, la journée mondiale (officielle) des droits de l’anfant ne sera pas restée lettre morte à Nantes : le collectif de soutien aux mineurs isolés étrangers appelait à un rassemblement pour dénoncer la situation à Nantes des jeunes réfugiéEs (ou MIE pour « mineurs isolés étrangers »). Une cinquantaine de personne se sont déplacées pour aller à leur rencontre.

un cinquantaine de personnes ce dimanche, sous les nefs de Nantes, pour encontrer les Mineurs isolés étrangers (MIE)

une cinquantaine de personnes ce dimanche, sous les nefs de Nantes, pour rencontrer les Mineurs isolés étrangers (MIE)

Invitation du collectif nantais de soutien aux mineurs isolés étrangers

Le 20 novembre prochain, c’est la « Journée Mondiale de défense et de promotion des droits de l’enfant ». Il y a 10 ans, le parlement décidait de consacrer ce jour de novembre pour mettre en lumière les injustices que subissent les enfants partout dans le monde. Cette initiative fait écho à la convention internationale du droit de l’enfant de 1989.

Continuer la lecture de Nantes, ville amie des enfants ? Les mineurs isolés étrangers à la rencontre des nantais 

 Peut-on vivre sans aéroport idéal : la réponse est oui. Peut-on vivre sans eau : non !

la magistrate Christine Piltant, rapporteure public , lors de l’audience de la Cour administrative d’appel de Nantes, 7 novembre, en conclusion de 4h de plaidoyer.

Elle a recommandé l’annulation des quatre arrêtés indispensables au lancement du chantier de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. En cause, la destruction d’une zone humide et d’espèces protégées en cas de travaux. La magistrate préconise le réaménagement de l’actuel aéroport.

ZAD : Valls sans retour (collectif Mauvaise Troupe)

La Zad au coeur
La Zad au coeur
Nous reproduisons ici la version intégrale de la tribune du collectif Mauvaise Troupe, écrite depuis Notre-Dame-des-Landes et parue dans Le Monde.

Alors que nous écrivons ces lignes, le bruit de l’hélicoptère tente de
briser notre concentration. Il tourne, désormais quotidiennement,
là-haut où les avions ne volent pas, répandant sa rumeur de guerre et de
reconquête. César1 guette et cherche à impressionner. Parfois il se met
légèrement sur le flanc, pour nous mieux observer. Est-il surpris par la
ronde des tracteurs qui depuis quelques jours déposent des balles de
foin aux carrefours ? Par ces comités de soutien qui viennent repérer
les lieux les plus stratégiques où ériger leurs barricades ? Par les
formations qui chaque fin de semaine regroupent plus de cent personnes
venues se préparer aux expulsions annoncées ? Peut-être l’est-il
davantage encore de tous ces gestes qui perdurent. Sylvie et Marcel qui
soignent leur troupeau, les moissons du sarrasin, un fest-noz célébrant
la récolte de patates, quatre-vingt charpentiers bâtissant l’ossature
d’un gigantesque hangar ou une bibliothèque tout juste inaugurée. Son
regard peut-il embrasser avec les 2000 hectares toute la richesse de la
vie qui les peuplent ? Celle qu’il prétend détruire dans le mois à
venir… Continuer la lecture de ZAD : Valls sans retour (collectif Mauvaise Troupe) 

Notre-Dame-des-Landes, le 8 octobre : « nous sommes là, nous serons là ! »

Ce samedi 8 octobre, toutes les composantes du mouvement de résistance contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes appellent à une grande manifestation sur la Zad. Un nouvel avertissement au gouvernement Valls, empêtré dans sa politique répressive.

Après la consultation, Valls avait promis une intervention à l’automne, afin d’entamer les travaux de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Mais le « référendum » censé légitimer le projet avait au contraire permis aux opposantEs de faire campagne. Au passage, l’État donnait raison aux opposantEs de contester ses arguments. La commission européenne en rajoutait une couche en exigeant, comme les opposantEs, de suspendre le démarrage des travaux pour prendre en compte l’ensemble du projet (accès ferroviaire et routiers) dans l’évaluation environnementale. D’où la révision en cours du Scot (Schéma de cohérence territoriale), qui pourrait être voté seulement début 2017.

Valls hésitation…

Vont-ils tenter d’expulser la Zad ? Les tergiversations du gouvernement laissent planer le doute sur le moment. À tel point que lors de son passage à Nantes le 27 septembre, Valls a carrément refusé de s’exprimer sur NDDL. L’expulsion promise de la « jungle » de Calais, où croupissent les réfugiéEs du monde entier, est devenue prioritaire… Continuer la lecture de Notre-Dame-des-Landes, le 8 octobre : « nous sommes là, nous serons là ! »