Contre la répression : 1000 personnes en marche sur la Zad de Notre-Dame-des-Landes

1000 personnes étaient en marche contre la répression sur la Zad de Notre-Dame-des-Landes, ce samedi 8 novembre. Parce que la mort de Rémi Fraisse, sous les coups des gendarmes, lors d’une manifestation au Testet (Tarn) contre le barrage Sivens ne pouvait passer inaperçue dans la région nantaise.

Parce que chacun sait ici que cette mort aurait pu se produire sur la Zad de Notre-Dame. La marche est partie du lieu-dit du Sabot – parce chacun sait quelle fut la résistance acharnée de ses occupant-e-s lors de l’opération César en octobre 2012. Elle est passée par la Saulce – où les affrontements furent terribles. Elle a abouti à la Chataigne, lieu d’occupation détruit par la police de Ayrault et reconstruit un mois plus tard lors d’une énorme manifestation de réoccupation.

La résistance à la violence d’État a créé à Notre-Dame-des-Landes un vaste mouvement de solidarité qui a renforcé la lutte contre le projet destructeur d’aéroport.

Aujourd’hui, de Notre-Dame-des-Landes au plateau des 1000 Vaches, de la ferme des Bouillons près de Rouen à la Zad de Sivens, c’est un mouvement encore plus vaste de résistance à la répression policière et judiciaire qui se crée, un mouvement et de convergence des luttes.

Bertrand Achel

Une réflexion au sujet de « Contre la répression : 1000 personnes en marche sur la Zad de Notre-Dame-des-Landes »

Les commentaires sont fermés.